• Nous suivre
Publié le 22/09/2021

Une région polonaise retire sa résolution anti-LGBT face aux menaces de suspension des fonds européens

Bruxelles, le 22/09/2021

La région de Swietokrzyskie a été, cet après-midi, la première région à abroger sa résolution anti-LGBTI par crainte de perdre des financements européens. Cette décision fait suite à l’annonce, par la Commission européenne, de la suspension de toutes les négociations sur les fonds européens 2021-2027 et sur l’instrument relance REACT-EU avec les régions polonaises tant qu’elles ne retiraient pas leur résolution discriminatoire. 

« C’est l’aboutissement de deux ans de combat sans relâche au Parlement européen. Deux ans que je fais pression pour que la Commission européenne applique un principe simple : il ne peut pas y avoir d’argent européen sans adhésion aux valeurs européennes » se félicite Pierre Karleskind.  

En mai 2021, Pierre Karleskind demandait en commission du Contrôle Budgétaire à la Commission européenne de suspendre les fonds européens dans ces régions polonaises (voir l’intervention ici), grâce à un nouveau règlement adopté par le Parlement européen et qui conditionne l’octroi des fonds européen au respect de la Charte des droits fondamentaux. 

« C’est une première et grande victoire, mais la bataille est encore longue. De nombreuses régions polonaises refusent toujours de retirer leur résolution. Et surtout, les discriminations anti-LGBTIQ ne cesseront pas du jour au lendemain. Un long travail de sensibilisation et d’éducation doit désormais commencer pour que dans chaque recoin de l’Europe, les personnes LGBTIQ puissent jouir de la liberté de vivre et d’affirmer leur orientation sexuelle et leur identité de genre sans craindre l’intolérance, la discrimination ou la persécution ! Comptez sur moi pour mener ce combat » conclut le député européen. 

 

Tous les articles