• Nous suivre
Publié le 27/07/2021

Pierre Karleskind à la marche des fiertés de Budapest : “Vous n’êtes pas seuls !”

Pierre Karleskind, député européen Renew Europe et membre de l’intergroupe LGBTI est en déplacement à Budapest ce vendredi 23 et samedi 24 juillet 2021, à l’occasion de la marche des fiertés dans la capitale hongroise.

 

Viktor Orbán tente de faire de son pays une terre hostile aux personnes LGBTIQ. La marche des fiertés est l’occasion de montrer qu’Orbán n’est pas toute la Hongrie, et que toute une frange de la population soutient la liberté des personnes LGBTIQ dans ce pays.

Durant deux jours, Pierre Karleskind et une délégation de 4 autres eurodéputés Renew Europe ont enchaîné les réunions de travail et les rencontres avec des associations locales avant de défiler à leurs côtés samedi après-midi : 

Je suis d’abord venu écouter les aspirations des Hongroises et des Hongrois, et dire à celles et ceux que nous avons rencontrés : “vous n’êtes pas seuls ! Partout en Europe vous trouverez des alliés, des férus de liberté qui vous soutiennent dans vos combats.

Cette marche des fiertés se tient dans un contexte délétère, avec l’annonce de la tenue prochaine d’un référendum en Hongrie sur les questions de genre et sur les sujets LGBTIQ.

C’est une diversion ! Un enfumage ! Orbán cherche à détourner l’attention du scandale ‘Pegasus’ qui l’entache, et du rapport alarmiste de la Commission européenne sur la situation de l’Etat de droit en Hongrie publié cette semaine. Mais c’est aussi et surtout une attaque intolérable à la liberté des familles à éduquer leurs enfants comme elles l’entendent. Un gouvernement ou un référendum ne saurait dire aux familles comment elles doivent éduquer leurs enfants !”        

Cette marche des fiertés est la dernière avant les élections législatives hongroises de 2022, où les oppositions proposeront un candidat commun pour faire battre Viktor Orbán dans les urnes :  

A un an des élections, Viktor Orbán fait des personnes LGBTIQ de parfaits coupables des maux de son pays et tente ainsi de remobiliser sa base électorale. Cette dérive doit cesser. Nous devons soutenir de toutes nos forces l’opposition pour enfin mettre un terme à l’ère Orbán en Hongrie en 2022 !”. 

Tous les articles