• Nous suivre
Publié le 2/04/2020

Pierre Karleskind, Catherine Chabaud et Stéphanie Yon-Courtin se félicitent des propositions de la Commission européenne pour les secteurs de la pêche et de l'aquaculture en réponse la crise du Coronavirus

Le 2 avril 2020 Pierre Karleskind, Catherine Chabaud et Stéphanie Yon-Courtin, députés de la Commission PECH du Parlement européen, se félicitent des propositions de la Commission européenne pour les secteurs de la pêche et de l'aquaculture en réponse la crise du Coronavirus

Depuis le début de la crise du COVID-19, les secteurs de la pêche et de l’aquaculture font face à de lourdes conséquences économiques. Si l’assouplissement du régime d’aides d’État était une réelle avancée, les députés attendaient plus pour soutenir ces secteurs.

Pierre Karleskind, Catherine Chabaud et Stéphanie Yon-Courtin sont “satisfaits de constater qu’ils ont été entendus”. En effet, la Commission européenne a publié ce jeudi 2 avril une proposition de modification du Fonds européens pour les affaires maritimes et pour la pêche (FEAMP) pour aider les pêcheurs et les aquaculteurs européens à y faire face.

Catherine Chabaud continue “Nous nous félicitons du deuxième paquet de mesures proposées par la Commission, qui répond favorablement, dans le respect des principes de la politique commune des pêches, aux demandes que nous avons formulées pour soutenir le secteur”.

Pierre Karleskind explique : “Nous avions demandé à ouvrir les subventions aux arrêts temporaires de pêche causés par la crise du COVID-19, soutenir les aquaculteurs en cas de réduction ou arrêt de leur activité pendant cette crise et donner à nouveau aux organisations de producteurs les moyens d’intervenir notamment via le stockage.

Stéphanie Yon-Courtin souligne “Ces filières sont des atouts précieux à notre économie, au dynamisme de nos territoires et à notre santé : dans cette période d’incertitude, il faut donc accompagner ses acteurs le temps qu'il faudra.”

“A présent nous allons travailler sur cette proposition le plus rapidement possible” concluent les députés. La commission de la pêche se réunira mardi prochain pour échanger en détail sur cette proposition, en présence du Commissaire Sinkevicius.

Tous les articles