• Nous suivre
Publié le 17/04/2020

Le Parlement européen donne son accord pour des mesures exceptionnelles pour les secteurs de la pêche et de l’aquaculture

Brest, le 17 avril 2020

Des mesures pour les secteurs de la pêche et de l’aquaculture ont été adoptées ce vendredi 17 avril, lors de la deuxième session plénière extraordinaire du Parlement européen. Elles comprennent une série de modifications du Fonds européens pour les affaires maritimes et pour la pêche et du règlement sur l’organisation commune des marchés pour aider les pêcheurs et les aquaculteurs européens à faire face aux conséquences socio-économiques de la crise du covid-19.

Pierre Karleskind rappelle “On a réagi vite et bien pour les secteurs de la pêche et de l’aquaculture en permettant des solutions très concrètes et immédiates : une aide au stockage, un financement en cas d’arrêt temporaire d’activité et de la flexibilité budgétaire et administrative.

Je tiens à saluer le travail remarquable réalisé par la Commission, sous l’autorité du Commissaire Virginijus Sinkevicius, pour proposer des initiatives rapidement. Le Conseil et le Parlement ont travaillé ensemble pour que ces nouvelles mesures soient efficaces et ne laissent personnes de côté. Par exemple, même les pêcheurs qui viennent de commencer leur activité et les pêcheurs à pied pourront bénéficier d’aide en cas d’arrêts temporaires de leur activité. Les dispositifs prévus pour les régions ultrapériphériques seront adaptés aux conséquences désastreuses de la crise du covid-19 dans ces régions.  Une flexibilité budgétaire sera à présent possible afin de ne pas pénaliser les pays qui avaient déjà épuisé l’ensemble des financements qui leur était alloué.

Le Parlement européen vient d’adopter, à la quasi-unanimité, un texte qui permet que des mesures soient rapidement mises en œuvre pour les secteurs de la pêche et de l’aquaculture. L’Union européenne est efficace quand on lui en donne les moyens, et nous l’avons démontré.”

Tous les articles