• Nous suivre
Publié le 21/02/2022

Accord de pêche UE/Sénégal : Renew Europe préoccupée par les lacunes dans la mise en oeuvre et demande l’activation de la commission mixte

Bruxelles, le 21 février 2021

Une mission du Parlement européen s’est rendue cette semaine au Sénégal pour observer la mise en oeuvre de l’accord de pêche liant ce pays à l’UE. Après une rencontre avec le Ministre de la pêche du Sénégal, la délégation, menée par le Président Renew de la Commission PECH et Izaskun Bilbao, rapporteure Renew de l’accord de pêche avec le Sénégal est allée à la rencontre ses acteurs et actrices de terrain de la pêche sénégalaise.

Entre les rumeurs sur l’accord de pêche, accusé de mener au pillage et la réalité de l’aide à la pêche artisanale sénégalaise, les deux eurodéputés ont profité de la transparence avec laquelle cet
accord a été signé pour lever les doutes. Sur le terrain, la délégation a appris et réfuté les nombreuses faussetés qui circulent. Force a été de constater que de nombreuses contre-vérités  circulent, que la mise en oeuvre de l’accord est bloquée, avec des navires européens n’ayant toujours pas reçu leurs licences pour 2022 et que notre mission a rencontré des problèmes d'accès aux navires et aux informations en raison de l'attitude obstructionniste des autorités sénégalaises. Ces circonstances exigent la convocation immédiate du comité mixte pour résoudre les problèmes identifiés.

Pierre KARLESKIND (Renaissance, France), président de la commission parlementaire de la Pêche (PECH), a déclaré “Il est important d'être sur le terrain pour observer la mise en œuvre de l'accord de partenariat de pêche durable que l'Union européenne a avec le Sénégal. Nous avons passé du temps le 22 février avec le ministre de la pèche pour comprendre la difficulté dans la mise en œuvre de l’accord comme le non-renouvellement de certaines licences de pêche. Le ministre nous a promis la réunion très rapide de la commission mixte chargée de régler les différentes techniques. Le fait que le Sénégal signe le lendemain un accord de pêche avec la Turquie n’est pas un signe encourageant ! De surcroît, nous n’avons pu accéder aux navires européenns stationnés au port de Dakar, faute d’autorisation de la part des autorités sénégalaises. Nous sommes plus qu’inquiets de la bonne volonté du Ministère de la pêche sur l'accord avec l'UE”.

Tous les articles