• Nous suivre
Publié le 6/01/2021

Accord Brexit : soulagés, satisfaits mais attentifs

Communiqué de presse de Pierre Karleskind, Président de la commission Pêche du Parlement européen, de Catherine Chabaud et de Stéphane Yon-Courtin, membres de la commission Pêche

“Soulagés, satisfaits mais attentifs” 

Commission européenne et Gouvernement britannique ont donc trouvé un terrain d’entente pour ce qui concerne les relations futures entre nos pays. Il faut en être soulagé et satisfait, mais attentif quant aux détails et à la mise en œuvre. 

Les parlementaires européens que nous sommes sont soulagés de voir s’éloigner le spectre du chaos qu’aurait constitué un no-deal. “Les relations commerciales auraient de façon générale été brutalement perturbé par l’instauration de contrôles et de tarifs douaniers. Pour nos pêcheurs, le passage du 31 décembre au 1er janvier ne sera pas synonyme de saut dans le vide. Je me félicit aussi de voir la questions des îles anglo-normandes correctement et enfin réglée ”, déclare ainsi Stéphanie Yon-Courtin. Nous sommes satisfaits de la concrétisation de nos engagements et de ceux du Président de la République à ne pas faire des pêcheurs la variable d’ajustement de ce Brexit. “Là où les Britanniques voulaient récupérer 80% de l’activité des pêcheurs européens dans les eaux britanniques, la ténacité et l’unité des Européens a permis de ramener ce chiffre à 25%. L’Europe s’est montrée unie, à la hauteur des enjeux en protégeant ses citoyens”, déclare ainsi Pierre Karleskind, Président de la Commission pêche du Parlement européen.  

Nous serons attentifs aux détails et à sa mise en œuvre. Nous aurons à ratifier dans les semaines qui viennent cet accord d’une ampleur jamais vue dans le monde sur les activités de pêche. Nous nous assurerons qu’il répond aux exigences que nous avons posées au mois de juin : il doit être durable, équilibré et de long terme. “Les poissons ne connaissent pas les frontières. La 1ère des conditions pour qu’il assure un avenir à la pêche européenne sera qu'il assure une gestion durable des stocks que nous partageons”, déclare ainsi Catherine Chabaud. Nous ne manquerons pas de marquer nos exigences à travers la résolution que nous adopterons parallèlement à la ratification de l’accord.

Tous les articles