• Nous suivre
Publié le 15/03/2022

Tour façade atlantique II

Tour sur la façade Atlantique : vendredi 11 mars

 Suite de mon tour sur la façade atlantique avec l’observatoire Pélagis situé à la Rochelle qui étudie les mammifères et oiseaux marins. Le président de l’Université, Jean-Marc Ogier et Florence Caurant la co-directrice de l’observatoire ainsi que deux chercheurs m’ont présenté les objectifs maritimes de l’université et les missions de Pélagis. L’une d’elle est l’observation et l’analyse des échouages de mammifères marins.

Hélène Peltier, ingénieure de recherche à Pelagis, m’a présenté un état des lieu sur les dauphins communs avec la constatation que si les populations allaient bien, les échouages étaient constant et que le seuil maximum préconisé était largement dépassé. Une part importante des cétacés échoués présentes des traces de capture par des engins de pêche. Ces captures ne sont pas intentionnelles et l’observatoire cherche à comprendre les déplacements des populations de mammifères au large de nos côtes pour proposer des solutions limitant ces captures accidentelles.

À l’échelle de l’Union européenne, nous avons proposé l’introduction de caméra sur un certain nombre de navires pour faciliter les études scientifiques et le renforcement des sanctions sur les captures répétées de cétacés d’espèce sensible.

Arnaud Poitou m’a ensuite accueilli à Nantes pour me présenter son entreprise : Farwind. Dans la grande famille des énergies renouvelables, Farwind propose quelque chose de peu commun : un “navire énergie” ! Ce navire de gros tonnage permettrait de produire de l’énergie hydrogène, du méthanol ou de l’ammoniac grâce à des hydroliennes qui captent l’énergie cinétique du navire. Ces énergies sont ensuite stockées à bord et déchargées à quai. Cette solution pourrait être une clé pour améliorer la fourniture énergétique des îles notamment.

La révision de la directive sur les énergies renouvelables prévoit notamment une reconnaissance du vent comme énergie renouvelable, et je me suis rendu compte qu’il faut aller plus loin dans notre définition de la propulsion renouvelable. Ce sera le sens d’un amendement à cette directive que je déposerai cette semaine.  

Tous les articles